lundi 8 juillet 2019

On veut aider ou être aidé selon nos propres critères. C’est cela, le pouvoir. On veut que les choses soient faites comme nous l’entendons. C’est cela l’ego.
On a vécu pendant deux ou trois mille ans avec l’obsession de réussir, avec la conquête, avec le pouvoir, avec la soif de coloniser des territoires ou de conquérir le ciel, mais cela a fait son temps.
Ce qui m’intéresse, c’est de découvrir une autre façon d’être humain dans laquelle il n’y a ni ciel, ni enfer, ni récompense, ni mérite, ni compétition.
Découvrir une autre façon d’être humain mais pas pour réussir. Mon être se fiche éperdument de réussir, Dieu se fiche aussi que je réussisse, c’est ma personnalité qui veut réussir.
Alors, je vais renverser les choses. Si je dois réussir quelque chose, c’est réussir à ne pas être un lieu de pouvoir, à ne pas être un lieu de domination dans lequel règne la personnalité avec mon « moi, moi, moi » tout puissant. Parce que cela pue trop fort.
Aussi, je vous en prie, que vous soyez un homme ou une femme, veillez à ne jamais tomber dans le pouvoir ! (...)
Vous voyez, ce travail n’est qu’une quête amoureuse. La vie est une exploration, une expérience permanente d’amour. Mon but est d’explorer l’amour et de voir comment je peux faire pour aimer l’autre. Pour le moment, c’est être attentif à la différence de l’autre et à l’accepter tel qu’il est, sans vouloir lui imposer ce que je suis ou ma forme d’être.

Luis Ansa, extrait de "Luis Ansa, La voie du sentir"

Dates des prochains weekends sur l'art du sentir 2019-2020


Voici les dates des prochaines rencontres que nous donnerons autour de l'art du sentir.
D'autres dates (et d'autres lieux) seront données ultérieurement pour les weekends d'introduction, d'approfondissement et de formation.
Nous vous souhaitons un bel automne au plus près de vous-même.
Dans la joie de vous rencontrer ou de vous revoir.
Robert Eymeri & Julie Lavarello


Prochains weekends d'introduction à la voie du sentir :

- Du samedi 16 novembre au dimanche 17 novembre 2019 à La Roche Foulques (49140) près d'Angers. 

- Du samedi 14 décembre au dimanche 15 décembre 2019 à Notre-Dame de Valsaintes (près de Simiane-la-Rotonde 04150). 

Prochains weekends d'approfondissement de la voie du sentir :
Les weekends d'approfondissement sont réservés aux personnes ayant participé à un weekend d'introduction. Les thèmes des weekends d'approfondissement sont chaque fois différents.

- Du jeudi 21 mai 2020 au dimanche 24 mai 2020 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (01300 Virignin près du lac du Bourget).

- Du vendredi 2 octobre 2020 au dimanche 4 octobre 2020 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (01300 Virignin près du lac du Bourget).


Prochains weekends de formation : « Facilitateur de la voie du sentir » :
Pour celles et ceux qui suivent les weekends d'approfondissements et qui aimeraient diffuser les exercices de la voie du sentir, une formation certifiante est proposée.
Cette formation se fait sur candidature.

Module 1 : 
- Du samedi 26 octobre au dimanche 27 octobre 2019 à Fourchambault (58180 près de Nevers).

Module 2 :
- Du samedi 23 novembre au dimanche 24 novembre 2019 à Fourchambault (58180 près de Nevers).


Un voyage « Voie du sentir » en Islande :
Pour celles et ceux que cela intéresse, nous proposons en partenariat avec l'agence de voyage Alkémia un voyage en Islande du 16 au 24 août 2020.
Les 9 jours que nous passerons ensemble seront avant tout une invitation à la présence. De ce point de vue, il y aura peu d’enseignement théorique afin de se laisser davantage porter et travailler par l’énergie de cette terre « première ».

Pour tous renseignements pratiques et inscriptions :
Veuillez utiliser la messagerie sur la droite du site : "Contactez-nous"
ou nous adresser directement un mail à : art.du.sentir@gmail.com










mercredi 3 avril 2019

Rencontres avec Robert Eymeri


Bonjour à toutes et à tous,

« De quoi est-il question finalement ? On pourrait dire qu’il s’agit de sortir du manque, de se guérir de ce sentiment d’incomplétude qui œuvre dans nos profondeurs et qui se cache derrière tout ce que l’on fait.
Mais comment sortir d’un sentiment que l’on ne veut pas voir, que l’on refuse de sentir ? C’est là tout le problème. Parce que, ce manque, je ne veux pas le voir, je ne veux pas l’affronter. Pourtant, si je le faisais, ma vie pourrait profondément changer. Car ce manque est en quelque sorte la clef de voûte de mon existence. »
Extrait de « Vivre dans la beauté » de R. Eymeri




Je serai dans la drôme :
- Samedi 1er juin et dimanche 2 juin 2019
Conférence sur l'art du sentir (samedi 15h) et ateliers (samedi 16h30 et dimanche 9h) au XVIème Colloque International de Psychologie Biodynamique au Domaine de Chantesse à Saint-Donat sur l'Herbasse dans la Drome.


*****

Je serai à Rouen :
Mercredi 5 juin 2019 à 20h
Conférence et rencontre autour de mon dernier livre "Vivre dans la beauté"
Librairie Le Lotus
49 rue d'Amiens 76000 Rouen
Tel: 02 35 07 46 34

*****

Je serai à Angers :
Vendredi 7 juin 2019 à 20h
Conférence "Une spiritualité sensitive pour les femmes et les hommes d'aujourd'hui"
Hôtel Kyriad Beaucouzé
8 Avenue Alienor d'Aquitaine
Renseignements et réservation : Librairie Chrysalide
Tel : 02 41 86 82 37 - www.librairiechrysalide.com
Participation : 10

*****

Je serai à Aix en Provence :
- Dimanche 16 juin 2019

Horaire : 14h30 à 17h30
Lieu : Avenue de Bagatelle, Aix en Provence
Participation : 20€
Inscription demandée : art.du.sentir@gmail.com
Ces rencontres autour de l'art du sentir s'articuleront autour d'exercices et de questions-réponses.


*****


Robert Eymeri accompagné de Julie Lavarello propose également des weekends d'initiation et d'approfondissement de cet art de vivre qu'est la voie du sentir.

Qu'est-ce que l'éveil sensitif du corps ? 
Comment rester vigilant ? 
Comment préserver son énergie ? 
Pourquoi nos cinq sens sont-ils si précieux d’un point de vue spirituel ? 
Comment capter des impressions et nourrir les corps supérieurs ? 
Comment transformer et alchimiser les situations négatives qui se présentent dans notre vie ?

C’est à travers des exercices sensitifs et des présentations concrètes que ces différents thèmes sont abordés.


Les prochains weekends d'introduction à la voie du sentir sont complets.



Prochain weekend d'approfondissement de la voie du sentir :

Les weekends d'approfondissement sont réservés aux personnes ayant participé à un weekend d'introduction.

- Du vendredi 24 au dimanche 26 mai 2019 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (près du lac du Bourget). Weekend complet.


- Du vendredi 2 au dimanche 4 août 2019 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (près du lac du Bourget). Weekend complet.




Pour tous renseignements pratiques et inscriptions :
Veuillez utiliser la messagerie sur la droite du site : "Contactez-nous"
ou nous adresser directement un mail à : art.du.sentir@gmail.com








mercredi 6 mars 2019

Rencontre avec Robert Eymeri à la Librairie Almora à Paris

J'ai la joie de vous informer que je donnerai une conférence le jeudi 21 mars à 19h autour de mon dernier livre "Vivre dans la beauté" à la librairie Almora (43 avenue Gambetta 75020 Paris, métro Père Lachaise ou Gambetta).
Je développerai plus particulièrement les différentes étapes de ce processus de réconciliation propre à la voie du sentir et cette invitation constante à s'établir dans la présence.
Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion.











mardi 26 février 2019

Prochaines rencontres avec Robert Eymeri autour de l'art du sentir


Voici les dates des prochaines rencontres avec Robert Eymeri.
Près de Paris :
- Dimanche 5 mai
- Dimanche 30 juin

Ces rencontres autour de l'art du sentir s'articuleront autour d'entretiens, d'exercices et de questions-réponses.
Horaire : 14h30 à 17h30
Lieu : Objectif Terre, Hugues et Malise Maury, Hameau Le Bois Charme, 77820 Le Châtelet-en-Brie. (Possibilité de venir en Rer, 45mn de Paris)
Participation : 20€
Inscription :


Dans la drôme :
- Samedi 1er juin et dimanche 2 juin : 
Conférence sur l'art du sentir (samedi 15h) et ateliers (samedi 16h30 et dimanche 9h) au XVIème Colloque International de Psychologie Biodynamique au Domaine de Chantesse à Saint-Donat sur l'Herbasse dans la Drome.
Inscription :

Dans la joie de vous rencontrer
Robert Eymeri




Prochains weekends d'exploration de l'art du sentir en 2019

Pour celles et ceux qui s'intéressent à l'enseignement de Luis Ansa, voici les prochaines dates des weekends d'exploration de la voie du sentir.
La voie du sentir est à la fois un art de vivre et une école de l'amour.

Qu'est-ce que l'éveil sensitif du corps ? 
Comment rester vigilant ? 
Comment préserver son énergie ? 
Pourquoi nos cinq sens sont-ils si précieux d’un point de vue spirituel ? 
Comment capter des impressions et nourrir les corps supérieurs ? 
Comment transformer et alchimiser les situations négatives qui se présentent dans notre vie ?

C’est à travers des exercices sensitifs et des présentations concrètes que ces différents thèmes seront abordés.

Au plaisir de vous rencontrer
Robert Eymeri
Julie Lavarello


Prochains weekends d'introduction à la voie du sentir :

- Samedi 30 au dimanche 31 mars à La Roche Foulques (Soucelles), à 20 mn d'Angers, au cœur des basses vallées angevines. Weekend complet.

- Du samedi 22 au lundi 22 avril 2019 à Notre-Dame de Valsaintes (Simiane la Rotonde).
Weekend complet.

Prochains weekends d'approfondissement de la voie du sentir :

Les weekends d'approfondissement sont réservés aux personnes ayant participé à un weekend d'introduction.


- Du vendredi 24 au dimanche 26 mai 2019 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (près du lac du Bourget).

- Du vendredi 2 au dimanche 4 août 2019 dans l'ancien monastère Pierre Chatel (près du lac du Bourget).


Pour tous renseignements pratiques et inscriptions :
Veuillez utiliser la messagerie sur la droite du site : "Contactez-nous"
ou nous adresser directement un mail à : art.du.sentir@gmail.com



jeudi 26 juillet 2018

On vous manipule dès que l'on vous propose d'être autre chose que vous-même



Luis Ansa 



Un extrait d'un atelier de Luis Ansa :

Quand on veut vous manipuler, dit Luis Ansa, on va vous promettre le ciel et la terre à travers un enseignement, à travers une thérapie, à travers un pouvoir que l’on attribue à un gourou ou à un chef de secte. Et des tas de gens vont y croire, des tas de gens seront même prêts à payer pour y avoir accès.
Mais qui sont ces gens qui vont y croire ? Vous allez tout de suite me dire : « Ah non, certainement pas moi ! »
Et pourquoi les autres tomberaient dans le panneau et pas vous ? Qu’est-ce qui vous fait croire que vous seriez moins naïfs ?
Qu’est-ce qui vous fait croire, surtout, que vous ne pourriez pas devenir vous-mêmes fanatiques et intolérants ? Qu’est-ce qui vous empêche de basculer dans un sectarisme ? Qu’est-ce qui vous empêche de transformer la voie du sentir en une secte ?
Posez-vous la question. Et vous allez voir si, en vous, il n’y a pas ce désir sectaire d’accéder à un pouvoir.
Pouvoir, pouvoir, pouvoir ! Tout le monde, ici, est susceptible de tomber dans la recherche du pouvoir.
Comment cela fonctionne-t-il ? Qu’est-ce que les sectes vous promettent ? Du malheur, de l’infortune, de la détresse ? Non, elles vous promettent le ciel, le bonheur, la rencontre du bon époux ou de la bonne épouse, la réussite intérieure. Tous les pièges du pouvoir sont là.
On vous manipule toujours par le pouvoir de la parole. Il ne s’agit donc pas d’écouter ce qui est dit mais de voir les actes qui sont posés. C’est comme dans la drague, on vous fait croire ce que vous voulez entendre. Les méthodes du marketing pour avoir des clients, pour vendre un produit et pour faire de l’argent ne font qu’utiliser l’image et la parole.
Pour vous manipuler, l’image du maître doit donc être contrôlée, elle doit être au-delà de tout ce que l’on peut penser : c’est un surhumain, un démiurge qui a tous les pouvoirs, qui sait tout, qui peut tout.
Et les gens le croient !
Toutes sortes de faux maîtres pullulent. Ils travaillent en laissant les gens avec des béquilles et ils leur certifient qu’il faut avoir des béquilles. Mais comme je le dis souvent, si la fausse monnaie existe, c’est parce que la vraie existe aussi.
Alors, regardez les situations humaines, les situations sociales, ouvrez les yeux, soyez un peu moins stupides et demandez-vous pour quelles raisons toutes ces choses se produisent. C’est parce qu’il existe des stratégies de langage qui sont redoutables : « Venez chez nous, ici, vous allez être heureux, vous serez aimé. Le Maître va vous amener le ciel, vous révéler à vous-même. Il va vous donner l’ouverture de l’esprit… »
(...)
On vous manipule dès que l’on vous propose d’être autre chose que ce que vous êtes. (...)
C’est pour cela que dans la voie du sentir et dans ce travail sensitif, il n’y a aucun dogme, aucun devoir. Je vous ai dit chaque fois : « soyez libre ! » Surtout, soyez libre ! Je ne suis en rien supérieur à vous, vous n’êtes en rien supérieur à moi. Vous n’êtes pas inférieurs non plus. Nous sommes des amis faisant un travail d’ex­ploration.
(...)
Je ne critique pas les sectes, je les vomis. Je trouve immonde la façon dont quelqu’un peut manipuler quel­qu’un d’autre.
Vous devez examiner très attentivement à l’intérieur de vous ce qui peut vous rendre sensible à une manipulation mentale. Comme vous êtes intelligents et cultivés, que vous avez du confort et de la sécurité, vous êtes persuadés que vous ne pourriez pas tomber dans un tel piège. C’est à cause de cette idée que vous ne voyez pas le danger.
Quand on s’endort, que l’on se croit vacciné contre tout poison, on baisse la garde et c’est là que pique le serpent. C’est pourquoi je vous dis : soyez attentifs, soyez toujours attentifs ! Le mal connaît les faiblesses du bien mais le bien ne connaît pas les stratégies du mal.
Alors ne vous privez pas du discernement, d’une forme d’autodéfense et de protection, d’un certain jugement. Si votre tendance à juger constamment l’autre est néfaste, il ne faut pas pour autant éliminer toute capacité de jugement. Les excès, d’un côté comme de l’autre, sont mauvais. Gardez votre bon sens !
Quelle est la nature de ce phénomène sectaire ? C’est le résultat du pouvoir, de l’absence profonde de morale, d’un embobinage colossal, avec des phrases bien choisies : « vous êtes en dessous de votre valeur, vous avez une personnalité brillante, il faut que vous éclatiez, que vous deveniez comme ceci… »
En face de cela, soyez « vous » ! Cessez de rêver d’être un Clint Eastwood, une Brigitte Bardot ou un grand maître spirituel.
Je ne peux avoir de la gratitude que pour ce que je suis, pas pour ce que je pourrais être. Je vise ce que je suis aujourd’hui et j’avance avec ce que je suis aujourd’hui. Vous comprenez ? Vous devez trouver votre propre identité, pas la mienne, la vôtre.
C’est pour cela qu’ici, il n’y a pas de Maître, pas de chef. Ici, on est dans une structure horizontale, pas pyramidale. On fait un travail ensemble, en amis. Parce qu’aussi longtemps que l’on maintient une hiérarchie, le pouvoir est là. Et aussi longtemps que le pouvoir est là, la peur est là.
C’est aussi simple que cela.
Donc, je n’enseigne pas la voie du sentir, je vous donne des outils pour que vous puissiez vous libérer de vous-même.
S’étudier soi-même, c’est observer comment on se comporte. C’est cela le travail intérieur. Regardez comment vous vous comportez avec un garçon de café, avec votre collègue de travail, avec votre femme ou votre mari, avec les personnes que vous côtoyez à l’atelier. Dans ce travail, l’introspection n’est pas recommandable parce que c’est en situation, c’est dans les actes, que l’on voit qui on est.

Il y a encore un aspect particulièrement dangereux auquel vous devez faire attention. C’est le : « Je suis hors de toute question », « Je n’ai pas à me justifier ! »
Méfiez-vous de cette arrogance que vous pourriez avoir ; c’est le pire sectarisme, le pire totalitarisme que vous pouvez créer en vous-même ! L’assurance d’être exempt de toute critique, de toute remise en question, est le signe que vous êtes complètement à côté de la plaque. Vous vous croyez arrivé quelque part. Vous avez la certitude de ne pas vous tromper, de savoir… 
J’ai déraciné au maximum la peur qui m’habitait depuis l’enfance mais j’en ai gardé une, que je cultive, la peur d’être un con total. Cette peur est positive, cultivez-la vous aussi ! La peur d’être idiot, la peur de me laisser embarquer par mes propres imbécillités ou par celles des autres, me maintient dans un état de vigilance permanente.
Il ne faut pas être manipulable. Et pour ne pas être manipulable, il faut avoir une petite peur bien éveillée, comme une veilleuse qui est là, présente quand l’autre parle, et qui dit : « Attention, tu es en train de te faire avoir. Attention, tu baisses la garde. Attention, tu te fais embobiner. Attention, on te peigne dans le sens du poil ! » Il faut avoir cette lumière toujours allumée ! Si je l’éteins, c’est foutu.

 Extrait du chapitre 15 du livre « Luis Ansa, la voie du Sentir », Editions du Relié, 2015